Interview de Lucie, élève de 1ère en spécialité mathématiques

Voici l’interview de Lucie, une élève que j’ai eu le plaisir d’avoir en 1ère en spécialité mathématiques.

Lucie fait partie de la 1ère génération d’élèves qui ne passera plus un bac S, ES ou L, voici ses impressions sur la réforme du lycée !
Et aussi sur le confinement !!

Lucie, élève en 1ère spécialité “mathématiques”
  • Bonjour Lucie, peux-tu te présenter ? (âge, classe, options/spécialités)

Bonjour, je m’appelle Lucie, j’ai 16 ans et cette année j’étais en première générale. En ce qui concerne les enseignements de spécialités, j’ai choisi de prendre SVT, physique-chimie et maths en première. Pour la terminale j’ai arrêté les maths et j’ai pris comme option, l’option théâtre.

  • Peux-tu nous dire ce que tu as aimé pendant ton année de 1ère au lycée et ce que tu as moins aimé ?

J’ai beaucoup aimé mon année de première en général. Que ce soient les cours dans les différentes matières, ou la vie au lycée. Il y a cependant des choses que j’ai moins apprécié notamment l’enseignement scientifique qui est une matière difficile à mon goût ou encore le nouveau système du bac comme les E3C qui nous donne des épreuves en plein milieu de l’année.

  • Peux-tu nous dire ton niveau en maths au collège puis en 2nde et en 1ère ?

 Mon niveau de maths à beaucoup varié en fonction des années.  J’ai eu des moyennes qui pouvaient varier entre 14 et 17 durant le collège. En seconde j’ai éprouvé plus de difficultés que les années précédentes mais les notes continuaient à suivre, mais c’est l’année de première que j’ai trouvée la plus difficile; de plus, le travail à la maison était plus important.

  • Aimes-tu les maths ?

Je dois avouer que je n’ai jamais adoré les maths. Cela dépendait : j’ai parfois aimé les maths toute une année, comme en 3ème ou bien la plupart du temps, cela variait en fonction des chapitres. Quand un chapitre m’intéressait, je travaillais donc avec plus d’envie et j’avais des meilleures notes. Dans ces moments-là j’aimais bien les maths.

  • Les cours se sont brutalement arrêtés le 17 mars 2020, tous les élèves de France ont dû être confinés chez eux pour cause de Coronavirus. Comment as-tu pris cette nouvelle ?

Je l’ai tout d’abord pris comme une excellente nouvelle comme, je pense, une majorité des élèves : on pensait plus à des vacances anticipées. Puis j’ai pensé aux points négatifs comme devoir rester chez soi, ne plus voir ses amis, les cours virtuels qui sont plus dur à suivre que ceux en présentiels…

  • Comment s’est déroulé pour toi le suivi scolaire pendant le confinement ?

Pour moi ça s’est assez bien passé, j’ai réussi à assisté à la plupart des cours et à rendre un maximum de travaux donnés. Je pense que le plus dur était le travail que certains profs donnaient hors cours virtuel car ce travail s’accumulait dans les différentes matières.

  • As-tu réussi à rester motivée pour suivre les cours à distance pendant tout le confinement ou as-tu eu quelques moments de démotivation ?

 Comme dit précédemment j’ai réussi à suivre la plupart de mes cours, mais pour certains il était plus dur de trouver la motivation d’y aller. La motivation pouvait varier en fonction des semaines, mais aussi en fonction des matières, car il est plus dur d’intéresser les élèves à travers leurs écrans, surtout dans les matières scientifiques selon moi.

  • As-tu eu des appréhensions pendant le confinement (si oui lesquelles) ?

J’en ai eu surtout au début quand on ne savait toujours pas comment ça aller se passer. Par exemple par rapports aux notes, car dans certaines matières on n’avait pas de notes, on se demandait alors à quoi allait ressembler notre bulletin. De plus il y avait une certaine appréhension pour les épreuves. En effet en français, dans la spé que l’on allait arrêter, et pour les E3C on était dans le flou.

  • Tu fais partie de la génération qui teste la nouvelle réforme du lycée.
    Comment as-tu trouvé le niveau de la spécialité mathématiques de 1ère ?

Personnellement, j’ai trouvé le niveau assez dur, d’autant qu’il faut trouver le temps chez soi pour travailler les exercices car la charge est plus lourde que les années précédentes. Mais je pense que si l’on travaille régulièrement, que l’on est attentif et que l’on a l’envie, la spécialité peut ne pas paraitre si difficile que cela.

  • Qu’as-tu choisi concernant les mathématiques en Terminale ? Ce choix a-t-il été facile à faire ?

J’ai choisi d’arrêter les maths, sans prendre l’option “maths complémentaires”. Le choix n’a pas forcément été simple mais il s’est fait au fur et à mesure de l’année, en regardant les matières ou j’avais le plus de difficultés. Je trouvais aussi que 6h de maths par semaine (si je gardais la spé) cela faisait beaucoup. 

  • Sais-tu déjà ce que tu envisages de faire après ton bac ?

Oui, après le bac j’aimerai rentrer en STAPS. Le sport étant ce qui me passionne depuis petite, j’ai choisi de me diriger vers cela après le bac. Une fois là-bas je me tournerai après la licence soit vers des études pour être prof d’EPS ou alors vers la filière ingénierie et ergonomie de l’exercice physique.

Merci Lucie d’avoir répondu à ces questions, je te souhaite tout le meilleur pour ta poursuite d’études et d’excellentes vacances bien méritées !

Si tu veux avoir plus d’informations concernant Lucie, laisse un commentaire juste en-dessous et elle te répondra ! Merci.